vendredi 23 juin 2017
Page d'Accueil Accueil
Plan Plan
Quoi de neuf ? Quoi de neuf ?
Liens Liens
Agenda Girondin Agenda Girondin
Album des vidéos Album des vidéos
Catalogue de SEL Terre (offres/demandes) Catalogue de SEL Terre (offres/demandes)
Chemin des Sel (réseau d’hébergements) Chemin des Sel (réseau d’hébergements)
Co-Production Co-Production
   - AMAP
   - Economie solidaire
   - Projet monnaie SOL
Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges Histoire des SEL et autres systèmes d’échanges
Librairie du SEL Librairie du SEL
Listes de diffusion ouvertes et TransverSel Listes de diffusion ouvertes et TransverSel
Projets de loi Projets de loi
Revue de presse Girondine Revue de presse Girondine
Site réalisé avec BioSPIP
Ce site est optimisé pour tous les navigateurs qui respectent les normes internet !

Retour à la page d'accueil  Chemin des Sel (réseau d’hébergements)

Covoiturage
DÉPLACEMENT SYSTÉMIQUE

vendredi 11 mars 2005, terrien


LA SYSTEMIQUE POUR L’AUTO-STOP

Faire des sauts de puces ou d’éléphants de stations essences en stations essences sur les autoroutes ou les voies expresses : voilà une méthode qui marche pile-poile-déquerre et que j’utilise depuis plus de 10 ans.

- MATERIEL :
1) de travail de communication : une pancarte, un billet de 5 Euros, une carte d’identé , une carte de téléphone ;
2 ) autres : des cartes routières (spéciales autoroutes, détaillées : pour les petits villages, SNCF : pour les gares...), des bagages (en quantité convenables : petites et grosses : ça ne va pas), une lampe électrique, un imperméable, des crayons + cartons (pour éventuelles pancartes), un répertoire téléphone, des chaussures de marche (éventuelles marches sur les chemins).

- APPARENCE : être propre, rasé, bien habillé, bagages en bon états,propre et bien rangé (éviter les sacs plastiques), bagages toujours bien visibles, et près de soi, être communicatif, poli, ne pas s’obstiner sur le seul discours du stop.

- LIEUX :
1) soit prés de la caisse de paiement pour le carburant (à l’intérieur du bâtiment), soit à l’extérieur du bâtiment, sur le passage des consommateurs-payeurs de carburant (qui te voient à l’aller, puis qui réfléchissent à toi pendant le paiement , et enfin qui te propose une place au retour à leurs voiture) ;
2) il y a d’autres endroits (parking , les pompes, côté restauration, au bar, ou au distributeurs de café : ça marche trés bien : c’est un lieu pour causer...).

- COMMENT FAIRE :
1) le moins fatiguant : c’est de se positionner près des caisses sur le parcours des payeurs, là : bagages en apparences, tu as dans les mains les 4 matériaux de communication : cf. ci-dessus) : la pancarte pour indiquer une direction, les 5 Euros pour indiquer que tu fais du co-voiturage et pas du stop, la carte d’identité pour te présenter (et évacuer les peurs chez le conducteur), la carte téléphone pour que le conducteur puisse prévenir son ami que tu fais la route avec lui (= 1 rapport à la peur) ;
2) plus fatiguant : marcher un peu partout sur la station, avec ou sans pancarte (dans ce cas il faut demander aux gens). Les potentiels co-voitureurs sont facile à repérer, il y a une multitude d’indices (voiture pleine, famille, plaque d’immatriculation, routiers, grosses voitures, les habits et la démarches des gens ainsi que leur regard, les célibataires, les couples de toutes sortes, le style des voitures...).

- CONSEIL :
1) ne jamais quitter l’autoroute et les stations essences, s’assurer que la voiture te laissera dans une autre station essence et sur la bonne direction ;
2) deux tronçons "déliquats" : de chez-soi à la première station et de la dernière station à la maison d’arrivée. Quelques fois, il y a un peu de marche à pied à faire, pour rejoindre un bus, car, train, sa voiture, une autre station, un ami... Là, il est important d’avoir sur soi des cartes détaillées, (ex : un arrêt sur la bande d’arrêt d’urgence à l’endroit même où passe sous l’autoroute, une petite route qui vous mène après 2 km à pied au bon endroit). Quelques fois, il est mieux de refuser une voiture qui vous rapproche du but, mais qui vous laisse dans un endroit perdu (il ne faut pas paniquer, ce système marche très bien ! ), pour prendre une voiture qui vous rallonge (hé oui, un demi-tour bien choisi permets de gagner du temps et des ennuis), ou qui vous mène dans une autre direction, ou qui vous dépose pile au bon endroit. Il est quelques fois bon de s’informer de la sociologie de l’endroit et des gens qui y sont, pour changer la méthode, surtout autour des grandes villes (ex : les heures de débauches).

- AVANTAGE DE LA SYSTEMIQUE :
Pas d’adhésion, pas de structure, pas d’organisation, pas de monade, pas de passeport, pas de douane et de douanier, pas de responsable de la logistique qui s’occupe des autres, pas d’autorité qui interdit, pas de prise de pouvoir.

- COMMENTAIRE FINAL :
1) ce texte est indicatif, vous pouvez le modifier, le simplifier, y retrancher du contenu, y ajouter des éléments qui vous conviennent ; moi-même, dans ma pratique, je fais plus simple ;
2) si vous avez des questions, des suggestions, des incompréhensions... : écrivez-moi ci-dessous je me ferais un plaisir de dialoguer.


Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)


afficher une version imprimable de cet article Imprimer l'article
générer une version PDF de cet article Article au format PDF


AUTEUR :
-terrien
Précédent Haut de page Suivant
 newsletter  -  admin  -  webmaster  -